Communiqué pour annoncer le dépôt du mémoire Panier de services

 

L’État doit en avoir pour son argent : Bonne chance aux personnes handicapées à la loterie des services de santé et des services sociaux !

Québec, le 29 janvier 2016. L’Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l’intégration des personnes handicapées (AQRIPH), publie ce jour un important mémoire disponible sur son site Internet, pour dénoncer la consultation menée par le Commissaire à la santé et au bien-être sur le panier de services de santé et de services sociaux assurés au Québec. Les dénonciations de l’AQRIPH portent  à la fois sur les enjeux éthiques, légaux et moraux soulevés dans les documents de la consultation et sur les processus identifiés par le Commissaire pour agir.

Dans son mémoire l’AQRIPH soulève les divers dangers de cette consultation qui sont en résumé les suivants :

  • La prémisse est que l’État doit en avoir pour son argent dans la dispensation des services;
  • Les services de santé sont opposés aux services sociaux;
  • L’ouverture au privé se présente comme une solution;
  • Des catégories de citoyens sont opposées de manière discriminatoire.

Les services pour les personnes handicapées sont carrément  mis en péril par cette consultation. L’AQRIPH se prononce donc formellement, contre la consultation tenue par le Commissaire dans tous ses aspects et demande au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, d’ajuster le tir pour les mois à venir, afin que la consultation soit réalisée directement par le ministère de la Santé et des Services sociaux, avec les acteurs concernés et selon un nouveau processus identifié.

 

L’AQRIPH est une instance nationale, formée de 14 regroupements régionaux qui eux, rassemblent plus de 350 organismes locaux de personnes handicapées et de parents, sur le territoire québécois. L’AQRIPH a pour mission principale de promouvoir les intérêts et défendre les droits des personnes handicapées et de leur famille.  Elle vise l’inclusion sociale de ces personnes et leur participation citoyenne pleine et entière à notre société.

 

Source : Isabelle Tremblay, directrice de l’AQRIPH 418.694.0736

Agrandir Police
Contrast élevé